LES RÉSULTATS AUX CONCOURS


Jusqu'en 2005, les résultats de nos étudiants aux concours administratifs n'étaient recensés que pour la seule Préparation aux concours A. Le bilan était fait au mois de mars qui suivait leur départ de l'IPAG (par exemple en mars 2005 pour la promotion 2003-2004 qui a quitté notre Institut en mai 2004). Le délai entre leur entrée à l'IPAG et ce bilan était donc d'approximativement 18 mois.


Depuis 2006, les informations sont recueillies auprès des étudiants de toutes nos formations et sur une durée de deux ans. Une promotion entrée à l'IPAG en septembre de l'année N (par exemple en 2007) sera interrogée sur les résultats obtenus une première fois en novembre N + 1 (dans l'exemple, en 2008) puis en novembre N + 2 (dans l'exemple, en 2009).  Il est important de souligner qu'à la date de la première enquête la promotion est interrogée en fait sur les concours auxquels les étudiants se sont présentés en cours d'année de formation (de septembre N à juin N+1). Ainsi, au cours de l'année 2016-2017, les étudiants ont pu se présenter :

  • au concours d'Attaché territorial en novembre 2016 pour les épreuves d'admissibilité et en mars 2017 pour les épreuves d'admission,
  • aux concours des IRA de février 2017 pour les épreuves d'admissibilité et au printemps 2017 pour les épreuves d'admission.

À la date de ces concours, les étudiants ne bénéficient pas encore de tout l'apport des formations de l'IPAG puisque l'année n'est pas terminée. En revanche, l'année qui suit leur départ de l'IPAG (donc de septembre N+1 à septembre N+2), notre public peut tirer pleinement profit de la formation reçue pour préparer les concours. Les probabilités de réussite sont alors plus élevées. C'est pourquoi les résultats des différentes promotions ne peuvent vraiment être appréciées qu'en novembre N + 2, soit un peu plus de deux ans après que les étudiants aient intégré l'IPAG et 18 mois après qu'ils l'aient quitté.

Il est évidemment tout à fait logique que les résultats observés en N + 1 soient inférieurs à ceux communiqués en N + 2.

Bien sûr, certains étudiants peuvent réussir leurs concours après novembre N + 2. Il n'est guère possible d'envisager une autre vague d'enquête (en N + 3) du fait de la mobilité géographique (changements d'adresse) des personnes concernées. Les résultats communiqués en N + 2 sont par conséquent des résultats légèrement sous estimés, mais dans des proportions qu'il n'est pas possible de connaître précisément.

Il faut enfin noter :

  • que certains (peu nombreux) anciens étudiants ne répondent pas à notre enquête (malgré les relances) ;
  • que certains autres (également et heureusement peu nombreux) ne se présentent pas à des concours. Les taux de réussite aux concours qui sont ici communiqués sont calculés en proportion des étudiants qui se sont effectivement présentés à des concours administratifs ;
  • qu'en dehors de la réussite aux concours, la formation à l'IPAG permet à un nombre non négligeable des étudiants d'obtenir d'autres formes d'insertion professionnelle.





L'OBTENTION DU DIPLÔME EN LAP

Les résultats concernant l'obtention de la licence sont présentés à l'aide de deux indicateurs. Le premier rapporte le nombre d'étudiants ayant obtenu le diplôme au nombre d'inscrits en LAP au début de l'année.

Mais des étudiants inscrits peuvent ne pas se présenter aux examens terminaux pour des raisons diverses : réussite à des concours administratifs en cours d'année, abandon de leur scolarité...

Aussi un deuxième indicateur est-il présenté. Il rapporte le nombre d'étudiants ayant obtenu le diplôme au nombre d'étudiants effectivement présents à toutes les épreuves des examens terminaux (y compris aux épreuves de la seconde session pour les étudiants n'ayant pu réussir lors de la première session).

Depuis 2011, une proportion très importante des étudiants ayant obtenu la LAP poursuit sa scolarité à l'IPAG de Nantes au sein du Master 1 Carrières et Management Publics.